Votre navigateur ne supporte pas le javascript. La navigation risque d'être perturbée!
chargement

Revue de presse

Partagez !

Maïs épi : les erreurs à éviter pour le réussir

L'Eleveur laitier 1 juin 2022

Ensilage. Ce fourrage très riche en énergie est aussi très difficile à conserver. Une récolte trop tardive, un éclatement des grains trop grossier ou des fermentations insuffisantes au silo peuvent conduire à des pertes onéreuses et mettre la santé des vaches en danger.
 
L’ensilage de maïs épi est une forme de récolte de plus en plus prisée par les producteurs de lait. Si les modalités de récolte et de conservation de l’ensilage plante entière sont désormais bien référencées, c’est moins le cas en ce qui concerne le maïs épi. Or les erreurs techniques sur ce fourrage peuvent coûter très cher. C’est pourquoi Elvup, l’entreprise de conseil en élevage de l’Orne, a consacré son cinquième « Défi-ensileuse » à ce thème.
 
L’ensilage de maïs épi consiste à récolter uniquement l’épi complet, à savoir les grains, les rafles et tout ou partie des spathes, les tiges et les feuilles restant au champ.
 
C’est un aliment très dense en énergie donc intéressant dans la recherche d’une meilleure auto­nomie. Cette énergie se présente sous forme d’amidon moins soluble que sur un ensilage plante entière, donc moins acidogène, mais non sans risque sur la santé de l’animal.
 
La récolte est très accessible puisqu’il suffit de monter des becs cueilleurs sur l’ensileuse. Le rendement à l’hectare se situe entre 60 et 70 % d’une récolte plante entière avec un objectif de 55 % de matière sèche (MS). La valeur UFL moyenne est élevée (1,10) avec beaucoup d’amidon (de 550 à 650 g/kg) et peu de NDF (de 200 à 240 g/kg). Le coût rendu silo s’évalue à 170 €/t de MS. « Le maïs épi est un produit de haute valeur. C’est aussi un aliment difficile à conserver. Il faut être très précautionneux et respecter plusieurs paramètres afin d’éviter des pertes ­ qui peuvent facilement atteindre de 20 à 30 % », prévient Yann Martinot, directeur technique d’Elvup. Ces paramètres concernent la matière sèche à la récolte, la granulométrie (l’éclatement des grains), la durée de stockage et l’optimisation de la conservation.
Accéder à l'article original
logo L'eleveur laitier

L'actualité d'Eliance

  • Res'Alim

    Res'Alim

    Le service Res’alim® est né de la volonté des entreprises de conseil en élevage de mutualiser les constats d’alimentation réalisés en France, afin de contribuer notamment...

  • Découvrez le projet HappyMoo !

    Découvrez le projet HappyMoo !

    HappyMoo est un projet Interreg Europe du Nord Ouest (octobre 2018 - décembre 2022) qui vise à permettre aux éleveurs et vétérinaires d’évaluer le bien-être des vaches laitières.

Toutes nos actualités